#BIM to field - UNE RÉALITÉ DANS LA CONSTRUCTION DU BÂTIMENT

Les étagères à plans dans les conteneurs des contremaîtres Marti qui travaillent avec « BIM to field » sont vides. Après le projet pilote de l'agrandissement de l'immeuble de bureaux Basler & Hofmann à Esslingen, Marti continue sur la voie du entrepreneurs 5.0. L'usine de Ganahl AG à Mönchaltdorf à Zurich est en cours de construction. Les expériences du projet pilote y seront développées et l'interaction entre le jumeau numérique, les plans dans le cloud, la tablette et la station totale y sera perfectionnée.

Le chantier numérique attire l'attention, des rapports ont été publiés dans des publications spécialisées en Suisse et en Allemagne.

Le projet pilote à Esslingen

Les étagères où sont habituellement rangés les plans du contremaître Dominic Mozzetti sont totalement vides. La page d’accueil du maître d’ouvrage explique que Basler & Hoffmann souhaite maximiser les possibilités de planification et de construction numériques du bâtiment d'extension. Le projet a remporté le prix d'excellence AEC dans la catégorie « Small projects ». Ce prix récompense des projets du monde entier qui se distinguent par leurs innovations dans le domaine de la planification et de la construction numériques avec « connected BIM ».

Basler & Hofmann a achevé et planifié numériquement l'ensemble du bâtiment en tant que jumeau numérique avant de procéder au premier coup de pelle sur le chantier. C’est une condition fondamentale. Alessandro Walpen, Building Information Modeling Manager chez Marti Zurich, a été impliqué très tôt dans le projet. Il dit : « Nous opérons avec un modèle BIM dit fermé, où tous les métiers sont planifiés dans un modèle unique ».


Des plans à jour pour gagner du temps

Des vues spéciales, requises pour certaines étapes de la construction, peuvent être envoyées sur le chantier à travers le cloud. Les données sont toujours à jour. Cela permet de gagner énormément de temps, puisqu’il n'est pas nécessaire de gérer et de mettre à jour en permanence les plans sur papier. La mise en œuvre du Building Information Modeling (BIM) a pris beaucoup de temps, car il a fallu développer le savoir-faire. Mais cela en valait la peine : « Tous ceux qui ont travaillé avec cette technologie dans notre entreprise sont emballés, maintenant», déclare le contremaître Dominic Mozzetti.

L'équipe BIM de Marti Zurich soutient désormais les équipes qui veulent se lancer dans l'avenir numérique.

Tous les plans et dimensions en ligne

Du coffrage aux dimensions en passant par les armatures, le chantier a été véritablement numérisé. Tous les plans, données et dimensions sont disponibles en temps réel sur une tablette ou un smartphone.
Cela a simplifié beaucoup de choses pour le contremaître Dominic Mozzetti. Chaque point de la construction peut être mesuré directement. Les erreurs sont facilement reconnaissables.
Tout est saisi dans le jumeau numérique. Même le contrôle de la qualité se fait sur le cloud, les images sont ajoutées au modèle avec des commentaires et les tâches sont attribuées directement. Des listes de contrôle numériques peuvent être créées rapidement. Cette transparence sur le chantier a un avantage certain pour les contremaîtres : comme tout le monde dispose des mêmes données, le potentiel de conflit est réduit. Dominic Mozzetti : « Nous n’avons pratiquement plus de conflits lors des séances ».  

Film du projet Basler & Hofmann
Rapport baublatt
Rapport THIS

 
Marti Gruppe
Seedorffeldstrasse 21
3302 Moosseedorf
+41 31 388 75 75

IT-Support