24.10.2019
Villa Rosau: Des compétences regroupées

Selon le niveau d'eau du lac de Zurich, la nappe phréatique n'est qu'à environ 1,5 mètre sous terre. Une fermeture étanche de la fosse d'excavation est donc nécessaire. Une paroi de membrane de près de 300 mètres de long, qui s'enfonce jusqu'à 26 mètres de profondeur dans le sol et est enfouie dans un sol solide, se charge de cette tâche pour la nouvelle construction de l'immeuble commercial. A l'est du site se trouve le Schanzengraben, où le mur de remblai est en cours de rénovation d’assainissement. La passerelle pour piétions est déjà rénovée.

G+T Soleure construit un mur de palplanches avec des profils jusqu'à 22 mètres de long, qui forme l'extrémité de la fosse d'excavation et scelle la section contre la rivière. Après la démolition de l'ancien mur de berge, plus de 90 micropieux forment la fondation qui, en moyenne, s'enfonce de près de 30 mètres dans le sol. Le nouveau mur en béton armé repose dessus. Elle est revêtue d'une coquille en grès dite de parement, la pierre provient de la partie supérieure du lac de Zurich.

La fosse d'excavation, les pieux et le mur de berge

Le sol du bâtiment est constitué de craie lacustre et de remblais. La fosse d'excavation en forme de L pour le nouveau bâtiment administratif a une profondeur pouvant atteindre 10 mètres. La paroi de la membrane est supportée par trois couches de poutres système Marti précontraintes. Vidéo L'équipe de Marti Zurich a excavé 40 000 mètres cubes de sol terrain.

Les fondations du nouveau bâtiment reposent sur un total de 152 grands pieux forés d'un diamètre de 900 mm et de 1200 mm.

Dès le début des travaux, Marti Zurich installe une centrale à béton. Elle produit le béton dans les qualités requises pour les parois de membrane et les pieux ainsi que pour l'ensemble du gros-oeuvre.

Sous le bâtiment de cinq étages avec un étage mansardé se trouve le nouveau parking souterrain de deux étages. Il dessert non seulement le nouveau bâtiment, mais aussi la Villa Rosau et les clients de l'hôtel Baur au Lac. La Villa Rosau et le nouveau bâtiment sont reliés en sous-sol.

Surfaces en béton apparent

Les cinq cages d'escalier avec les volées d'escaliers et les étages intermédiaires de l'immeuble de bureaux sont en béton apparent. Les architectes exigeaient une surface de coffrage lisse qui ne devait pas être perturbée dans la mesure du possible. Cela devait être pris en considération par les contremaîtres lors de la planification du coffrage.

Le grain de béton sur les surfaces des volées d'escaliers et des planchers intermédiaires doit être visible, là où les spécialistes ont poncé les surfaces.

​Construite en 1844 par l'architecte zurichois Ferdinand Stadler, la Villa Rosau se dresse sur un petit promontoire qui émergeait du lac de Zurich. Comme il était d'usage à l'époque, des pieux de chêne portaient le bâtiment. Ils pourrissaient à cause de la fluctuation du niveau de la nappe phréatique, qui plusieurs fois séché les pieux. Aujourd'hui, 150 nouveaux micropieux soutiennent le monument, qui a été vidé au préalable.

Corset pour la villa

La façade reste intacte. Comme un corset, une construction en acier soutient temporairement la maçonnerie historique. L'équipe de Marti Zurich construit une nouvelle dalle de béton en plusieurs étapes et construit une "maison dans la maison" de quatre étages au-dessus de celle-ci, qui supportera plus tard également la façade de ce monument historique. La structure originale de la pièce reste toutefois intacte.

site web du projet

Villa Rosau

 
Marti Gruppe
Seedorffeldstrasse 21
3302 Moosseedorf
+41 31 388 75 75

IT-Support