12.08.2021
Assainissement de l’historique tunnel ferroviaire CFF, ligne 224

Les Convers est une petite gorge située à la limite entre le Jura neuchâtelois et le Vallon de Saint-Imier. Les vestiges d'une gare ferroviaire désaffectée ont dû céder la place à une structure futuriste en béton pour le tunnel autoroutier Vue des Alpes dans les années 1990. 

Aujourd'hui, la zone de l'ancienne gare ferroviaire sert de site d'installation principal pour l'ensemble du chantier. En plus des bureaux temporaires, d'équipements et d'un atelier improvisé sous le pont autoroutier, on y trouve également une centrale à béton. Grâce à elle, les besoins en béton projeté sont couverts de manières autonomes. Par jour, près de 200 mètres cubes de béton sont distribués quotidiennement sur les différents sites grâce à des bétonnières.

Les deux tunnels, le Tunnel des Loges (3259 mètres de long qui arrive depuis Neuchâtel) et le Tunnel du Mont-Sagne (1352 mètres de long qui arrive depuis La Chaux-de-Fonds) se croisent à cet endroit. Les portails se font face de chaque côté de la gorge. Dans ces deux tunnels, un assainissement minimal sera effectué, l'accent est mis sur une mise à niveau vers les gabarits et normes de sécurité des CFF. Dans une première phase entre septembre 2020 et fin février 2021, les travaux n'ont pu être réalisés que la nuit, les opérations ferroviaires normales étant maintenues pendant la journée. Dans cette phase, une composition de train spécialement conçue pour ce projet a été utilisée, les travaux de fraisage ont notamment été effectuées grâce à un wagon spécialement conçu pour l'occasion pour éliminer les emplacements des sous-profils. Toujours à partir du train, le revêtement en moellons existant a été fixé à l'aide d'ancres. Les portails du tunnel à Les Convers ont en majorité pu être laissé dans leur état original grâce à l'ajout d'ancres additionnelles. 

Depuis début mars 2021, le projet est entré dans sa seconde phase et la ligne ferroviaire est complètement interrompue jusqu'au 1er novembre 2021. Dans le Tunnel des Loges, six niches ont d'abord été dynamitées. Cela permet d'assurer que les machines de construction puissent se croiser dans le tunnel étroit. Dans certaines parties des deux tunnels, les voies et les gravillons ont pu être retirés pour cette phase de construction. Dans d'autres parties, une piste praticable pour les machines de construction a été réalisée. Les voies situées en dessous ont été protégées par des tuyaux en PVC et un géotextile pour une réutilisation ultérieure. Actuellement, plusieurs équipes, en opération continue (24 heures, sept jours), poursuivent les travaux principaux d'élargissement des tunnels.

Le revêtement en moellons existant des tunnels a dû être cassé et éliminé. Pour finir, la voute du tunnel va être reconstruite en béton projeté et, où c'est nécessaire, avec des armatures grillagées. En outre, un espace sera créé pour la future issue de secours et les nouvelles banquettes latérales en béton. L'étroitesse des tunnels, les nombreuses zones de failles géologiques, ainsi que le temps pluvieux de cette année, qui a occasionné le passage de beaucoup d'eau karstique dans les tunnels, font de ce travail un véritable défi.

Avec sa longueur d'environ 250 mètres, le troisième Tunnel Combe-Convers, au milieu de La Chaux-de-Fonds, est le plus court, mais il est en cours de rénovation totale. Le deuxième plus grand site d'installation se trouve également ici, avec des conteneurs pour les employés et un espace supplémentaire pour les machines et les matériaux. La Chaux-de-Fonds est inscrite au patrimoine mondial de l'UNESCO et les portails à cet endroit ne doivent subir aucune modification visible. Ils doivent également être démontés avec soin, sécurisés et remontés pierre par pierre. Ce tunnel est également en train d'être élargi, des tubes en acier sont percés et du béton projeté est appliqué. Les travaux dans ce tunnel n'ont pu commencer que lors de la deuxième phase, la phase de fermeture complète.

La suppression de la ligne 224 est prévue pour 2035 et les deux tunnels longs existants doivent être remplacés par une connexion directe. Seul le Tunnel Combe-Convers restera en service par la suite. Par conséquent, seule cette rénovation minimale est actuellement réalisée dans un délai serré. Cela nécessite des opérations de construction en trois équipes, 24 heures sur 24. Le calendrier est très serré, les conditions météorologiques sont parfois très difficiles, et la logistique avec les différents sites d'installation et les processus parallèles est un grand défi pour les hommes et les machines.

 
Marti Gruppe
Seedorffeldstrasse 21
3302 Moosseedorf
+41 31 388 75 75

IT-Support