01.02.2021
A Lausanne, deux musées seront réunis dans la même construction.

Le célèbre bureau d'architecture Aires Mateus de Lisbonne ainsi que le bureau d'ingénieur AFA Consult de Porto ont conçu un bâtiment techniquement très sophistiqué qui doit réunir les deux musées sous le nom provisoire de «Un musée, deux musées». De l'extérieur, le bâtiment se présentera comme un simple cube de béton clair, et rompu sur tout le pourtour par une bande de verre en zigzag. La partie supérieure du bâtiment semble ainsi flotter au-dessus du sol.

L'équipe de Marti Construction a relevé le défi de ce projet complexe et a commencé par creuser les fondations du bâtiment en printemps 2019.

Marti Construction a commencé ses travaux par la creuse des fondations et la réalisation des canalisations se trouvant à une profondeur de 15 m permettant la construction des deux niveaux de sous-sol. Alors que le deuxième niveau du sous-sol sera utilisé pour le stockage et les installations techniques, le premier niveau du sous-sol accueillera les futures salles d'exposition du Musée de l'Elysée. La hauteur du plafond d'environ 6 m pour chacun des deux étages du sous-sol est impressionnante. Un escalier suspendu en béton relie le premier niveau du sous-sol à la zone d'entrée au rez-de-chaussée.

La construction du rez-de-chaussée a nécessité un travail extrêmement précis et long. Le plafond est composé de dalles à facettes qui sont inclinées. Chaque facette est unique avec une pente et une forme différente. Au total, 59 de ces surfaces en forme de losange ont dû être construites à l'aide de coffrages très complexes réalisés sur le chantier. Les dalles ont été construites sous surveillance permanente d'un géomètre et renforcées avec environ 500 kg d'armature par m3 de béton, soit près de cinq fois la quantité normale requise. 

D'autres maçonneries verticales en forme de pyramide suivront dans cet espace au printemps. Enfin, la zone d'entrée sera surmontée d'un étage relativement sobre et couvert par une structure en acier et de verre. Cet étage complètera l'ensemble et sera réservé aux expositions du musée de design du Mudac.

Un autre défi majeur a été la construction de la façade en béton blanc apparent. Chaque côté de la façade a dû être bétonné en une seule étape afin de répondre aux exigences esthétiques du bâtiment. Comme la partie supérieure de la façade n'a pas de point de contact avec le sol, ces éléments sont soutenus par un système d'étaiement porteur complexe, qui ne pourra être retiré qu'une fois la charpente métallique terminée. 

L'ensemble de la construction repose sur trois noyaux de béton porteurs ayant des murs d'une épaisseur de 80 cm, soit environ quatre fois plus que des murs normaux. Ces noyaux de béton s'étendent du deuxième niveau du sous-sol à tous les étages et supporteront à terme l'ensemble de la construction. Sur deux côtés du cube se trouvent les bureaux des musées, ainsi que des arcades avec un espace pour un restaurant.

«Ce chantier est extraordinaire. Nous ne rencontrerons pas très souvent un projet aussi technique que celui-là. Mais nous avons appris que pratiquement tout est possible si l'on relève le défi et que l'on se développe en conséquence!» Andrea Cappilli, l'un des conducteurs de travaux du projet, ne peut cacher son enthousiasme. Les travaux de Marti Construction seront terminés au printemps. «Grâce au savoir-faire de nos équipes, nous pouvons être fiers de l'excellente qualité de travail et de rendu pour cet ouvrage», conclut Andrea Cappilli.

 
Marti Gruppe
Seedorffeldstrasse 21
3302 Moosseedorf
+41 31 388 75 75

IT-Support