Hydrojet: Sanierung des Tunnel Chlus im Prättigau in Nachtarbeit
10.07.2020
Le tunnel de Chlus renforcé et protégé

Le bruit dans le tunnel de Chlus est infernal. L'équipe d'Hydrojet éjecte le béton des parois du tunnel avec de l'eau à haute pression. 120 litres d'eau par seconde jaillissent des buses des deux robots avec une pression pouvant atteindre 2800 bars. Le béton éclate jusqu'aux armatures. Le fer est dénudé. Les spécialistes d'Hydrojet peuvent maintenant commencer à reconstruire la voûte du tunnel et la renforcer.

La corrosion a mis en danger la voûte

Le tunnel de Chlus, à l'entrée du Prättigau dans le canton des Grisons, a été ouvert en 1989. Surtout en hiver, lorsque des dizaines de milliers de véhicules propulsent de l'eau salée sur les murs, les ions de chlorure pénètrent dans le béton, s'acheminent jusqu'aux armatures et provoquent de la corrosion.

En 2014, l'Office fédéral des routes OFROU a constaté "que le revêtement du tunnel ne remplit plus sa fonction de protection de manière optimale". La structure était en danger. ASTRA a donc décidé d'enlever et de renouveler une partie de la couche de béton. Après la rénovation, un nouveau revêtement protecteur empêchera l'entrée des chlorures et donc la corrosion.

Suite à cette rénovation, le béton et l'armature sont à nouveau protégés pour un autre quart de siècle. Le même revêtement a également été utilisé au tunnel du Taubenloch sur l'autoroute A5 dans le Jura bernois.

L'équipe est sous pression, car le tunnel doit être ouvert à la circulation pendant la journée. Le travail est effectué de nuit. Pour cette raison, José Martinez, directeur général d'Hydrojet, mise sur un équipement de machines lourdes.

Robot et équipement lourd

Dans un premier temps, un engin spécial retire l'ancien revêtement du tunnel et aspire immédiatement les matériaux enlevés. La machine peut traiter 250 mètres carrés par heure. "Il a fallu quatre nuits pour traiter le tunnel sur toute sa longueur", explique José Martinez.

A présent, il s'agit d'enlever le béton endommagé jusqu'aux armatures, de nettoyer la surface et de forer les ancrages pour la nouvelle couche de béton. Ensuite, les hommes d'Hydrojet réalisent le coffrage et appliquent deux couches de béton projeté renforcé par des fibres. Pour finir, ils fraisent les joints de dilatation.

Traitement délicat

La voûte renforcée est remplie d'une charge de dispersion Epoxy à deux composants. Cette étape est suivie par l'étape finale et décisive du travail. Le nouveau revêtement protecteur: une couche de dispersion à deux composants à base de résine époxy est difficile à appliquer.

L'humidité de l'air, le point de condensation et la température sont importants, sinon le nouveau revêtement du tunnel n'obtiendra pas la qualité requise. Maintenant, les choses vont vite. L'équipe d'Hydrojet applique 8'000 mètres carrés de peinture par équipe et par nuit. Dans le tunnel de Chlus, long de 852 mètres, cela prend deux nuits.

 
Marti Gruppe
Seedorffeldstrasse 21
3302 Moosseedorf
+41 31 388 75 75

IT-Support