Baustelle Corona Massnahmen BAG
15.04.2020
Construire dans des conditions de corona

A première vue, tout semble normal sur le chantier de Marti Gesamtleistungen au lieu-dit Schäferhöhe à Zollikofen. Bruit de travaux, les grues tournent. Les affiches "Corona" de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) ne peuvent pas passer inaperçues, à côté d'elles se trouvent les horaires des pauses, elles sont échelonnées. Bien sûr, il y a de l'eau courante et du savon dans les installations sanitaires, un grand rouleau de serviettes jetables et du désinfectant.

On y trouve aussi des dépliants dans les langues parlées sur le chantier. Chaque nouvelle personne qui arrive sur le chantier reçoit des instructions et confirme par sa signature qu'elle a été informée.Néanmoins, les responsables du projet, Enis Lufi et Sandro Andres, ont adapté le programme de construction. "Nous planifions de manière à ce que les entreprises ne se gênent pas entre elles, cela fonctionne bien. Nos employés respectent les règles, ils ne veulent pas être infectés. Actuellement, l'installation des façades est suspendue, car les lourds éléments de façade ne font que 1,50 mètre de large.

Pas de plaintes de la Suva

Frank Raddatz, chef du département de la sécurité du groupe Marti, et l'équipe d'agents de sécurité veillent au respect des règles concernant Corona. "La Suva ne s'est pas encore plainte d’un de nos chantiers", dit-il.  Selon un rapport de la Suva cité par le "Baublatt", cela est le cas pour la grande majorité des chantiers. Plus de 1900 chantiers ont été contrôlés depuis la fin du mois de mars. 97 pour cent des inspections se sont déroulées sans aucune plainte.

M. Raddatz est membre de la Task Force Corona du groupe Marti qui est active depuis le début du mois de mars. "Nos cadres doivent faire preuve de compétences organisationnelles certaines pour faire face à cette situation exceptionnelle."

Les reportages sur les chantiers de Roche à Bâle ont fait sensation. Le consortium Roche Bau 2 est exposée, car le chantier de la deuxième tour Roche domine les autres nouveaux bâtiments. Toni Würsch de Marti Zurich, qui dirige le chantier avec Armin Looser de Marti Bâle, déclare : "Début mars, nous avons, en collaboration avec le maître d'ouvrage, déjà pris des mesures pour protéger les personnes".

5 personnes dans l'ascenseur de façade

Ainsi, l'ascenseur de façade d'une capacité de 30 personnes a été progressivement réduit à une occupation maximale de 5 personnes et les temps de pause des différents corps de métier ont été répartis. Dans le coffrage grimpant également, où l'espace est restreint, le travail a été organisé différemment et des équipements de protection et d'hygiène appropriés ont été mis à disposition. Les ouvriers peuvent désormais se conformer aux règles de distance et d'hygiène

 
Marti Gruppe
Seedorffeldstrasse 21
3302 Moosseedorf
+41 31 388 75 75

IT-Support